Faciliter la mise en œuvre des 30 minutes d’activités physiques quotidienne à l’école

Être en bonne santé et à l’aise dans son corps aide à mieux apprendre, à développer sa confiance en soi et à développer le goût de la pratique sportive.

C’est le sens du dispositif « 30 minutes d’activité physique quotidienne à l’école ».

Initiée par Paris 2024  cette mesure s’inscrit dans le cadre du programme Génération 2024, Ce projet vise à faire bouger plus les jeunes et à favoriser le développement des capacités motrices et des aptitudes physiques des enfants.

L’instauration de 30 minutes d’activité physique quotidienne à l’école est une avancée importante pour permettre aux enfants de se rapprocher de ces recommandations. Et quel meilleur endroit que l’école pour transmettre les bonnes habitudes actives à tous les enfants ?

Emilie, éducatrice à l’Ugsel Vendée a été interrogée par la dépêche AEF info sur ce sujet.
Pour découvrir ces propositions, lire l’article ICI
Elle y évoque notamment un support : les 30 fiches “situations pour jouer le jeu de l’EPS” à la manière des incollables.

 

En janvier, une matinée d’animation pédagogique sera proposée aux enseignants pour leur donner des pistes et des outils.

Certains établissements vendéens se sont portés volontaires dans la démarche des 30 minutes d’activités physique quotidienne. Ils vont se voir remettre très prochainement un kit sportif, composé de petits matériels sportifs polyvalents et adaptés à une utilisation dans l’environnement scolaire.

Pour en savoir davantage sur Génération 2024, n’hésitez pas à consulter la page de notre site internet

 

Les commentaires sont fermés.